Archive for janvier 2014

Présentation du rapport d’expertise

Geoderis a été mandaté pour identifier les causes du sinistre et un rapport a été remis aux services de la préfecture au mois de janvier. Ainsi, le Préfet Stéphane Bouillon viendra à Lochwiller le 07 février nous présenter les conclusions de ce rapport ainsi que les actions qui en découlent.

Venue du Préfet Stéphane Bouillon

Nos appels à l’aide ont été entendus. Lundi 18 novembre 2013, le Préfet Stéphane Bouillon, accompagné du sous-préfet Bernard Breyton, du député Patrick Hetzel, des responsables de la DREAL1 et de la DDT2, Jean-Claude Weil, conseiller régional et président de la communauté de communes de Marmoutier, ainsi que Jean-Marie Storck, s’est rendu à Lochwiller pour prendre la mesure de l’ampleur des dégâts sur notre commune.

Les membres de l’association « Lochwiller se soulève » ont ainsi eu l’occasion de s’exprimer. Tout d’abord une visite de la zone sinistrée a été organisée. Le préfet Stéphane Bouillon a pu constater par lui même la gravité de la situation ainsi que la détresse des habitants.

 

R. Matjeka détaille les dégâts sur sa maison au Préfet S. Bouillon

R. Matjeka détaille les dégâts au Préfet S. Bouillon

Read more

Création de l’association

Suite à la réunion publique du 15 octobre 2013, nous avons décidé de nous regrouper en collectif. Ce collectif est désormais bien réel et a pris la forme d’une association baptisée “Lochwiller se soulève”. L’objectif premier de notre association est de communiquer : nous voulons informer la population et alerter les pouvoirs publics.
L’association “Lochwiller se soulève” est inscrite au registre des associations du Tribunal de Saverne depuis le 31 décembre 2013. L’association est présidée par Jean-François Fritsch (président) et Jean-Baptiste Kammerer (vice-président).


Lochwiller se soulève

Logo de l’association


Réunion publique du 15 octobre 2013

Face à l’absence d’informations officielles à propos des mouvements de terrains qui touchent la colline du Koelberg, nous avons pris les devants.

Nous avons ainsi collecté toutes les informations qu’il nous a été possible d’obtenir auprès des habitants du village. En particulier, nous avons pu définir le périmètre touché : au mois d’octobre 2013, 36 maisons sont touchées et le phénomène semble s’étendre vers le centre du village. Fissures en façade, fissures dans les cloisons intérieures, carrelages qui cèdent, inclinaison et déformation des bâtiments, déformations de la chaussée, ruptures de canalisations d’eau et dislocation des réseaux d’assainissement sont les conséquences observées du gonflement de la colline.

Toutes ces données ont alors été transmises à la population : nous avons organisé une réunion publique où 80 personnes (sur le 435 habitants que compte la commune) se sont rendues. À l’issue de cette réunion qui aura duré près de 4h, les habitants du village savent enfin ce qui se passe à Lochwiller et décident de se réunir en collectif.

L’objectif : sauver nos maisons et faire de Lochwiller un exemple pour éviter que cela ne se reproduise pas ailleurs.

Historique

2006 : Création du lotissement Weingarten sur la colline du Koelberg.

2008 : Forage d’un puits pour géothermie. Deux semaines plus tard, apparaît un ruisseau continu d’eau qui traverse la grange enterrée et la cour des époux Schorr. Des travaux de colmatage stoppent le ruissellement en fin d’année 2009.

2010 : Création du deuxième lotissement municipal, intercalé entre le lotissement Weingarten existant et la rue de l’Étang.

Automne 2011 : Des fissures apparaissent dans plusieurs maisons de la rue de l’Étang. Des désordres apparaissent sur le domaine public : déformations de la chaussée, dislocation des réseaux d’assainissement.

2012 : Aggravation des fissures et désordres. Le propriétaire Matjeka engage une procédure judiciaire demandant l’interruption immédiate de la deuxième tranche de constructions, en amont de sa propriété.

Juillet 2012 : Le tribunal de Saverne ordonne par référé l’interruption des travaux en cours. Le juge des référés nomme un expert judiciaire qui propose des visites d’inspection et un programme d’études. Il doit déterminer la(les) cause(s) des désordres du sous-sol de la colline.

Octobre 2012 : Le programme d’études est approuvé par le tribunal et mis en œuvre.

Février 2013 : Réalisation de forages, installation de piézomètres, d’inclinomètres et de 70 mires et repères dans tout le quartier pour l’étude des mouvements de la colline.

Septembre 2013 : Rencontre d’une délégation de sinistrés avec le député Patrick Hetzel. Promesse d’une communication rapide au préfet de région.

Octobre 2013 : Réunion publique de tous les habitants concernés ou intéressés par le sinistre et sa prise en charge. Souhait de s’organiser, de communiquer et d’agir en l’absence de réaction des pouvoirs publics.

Novembre 2013 : Création de l’association «Lochwiller se soulève», dépôt des statuts.