Archive for mai 2014

Des promesses, et après ?

Le 18 novembre, le Préfet Stéphane Bouillon est venu constater les conséquences des mouvements de terrain dont nous sommes victimes. Trois mois plus tard, sur la base du rapport établi par Géodéris, le Préfet nous annonçait le classement en catastrophe minière avec la promesse que tout serait fait pour réparer et indemniser. Aujourd’hui, nous déchantons !

Tout d’abord, nous ne pouvons que déplorer la lenteur des opérations. Le temps joue contre nous et le sol continue de gonfler. À ce jour, seules les opérations de mesurage géométrique ont été initiées. Cependant, bien que le périmètre observé ait été étendu aux rues des Vignes, des Prés et des Cigognes, nous estimons que cela n’est pas suffisant. Nous ne pouvons pas accepter d’attendre que des mouvements de terrain soient constatés par les géomètres dans ces trois rues pour étendre encore la zone suivie. Il serait plus opportun de prendre des mesures sur l’intégralité du village pour ensuite restreindre le suivi à la zone impactée. L’approche actuelle retarde de facto le déblocage des permis de construire et les transactions immobilières dans la zone non impactée. De plus, les opérations de colmatage qui doivent débuter par une analyse fine du sous-sol tardent à démarrer. Plus l’attente sera longue et plus les dégâts seront importants. Laisser ainsi la nature faire son œuvre destructrice aura bien évidemment un coût qu’il ne faut pas négliger. Cela n’est pas acceptable en cette période de restrictions budgétaires imposées par l’État, et il est urgent d’intervenir sur le forage à l’origine des mouvements de terrain avant que la facture ne devienne exorbitante.

Seulement 3 mois après la réalisation des travaux rue du Koelberg : l'évolution est rapide !

Seulement 3 mois après la réalisation des travaux rue du Koelberg : l’évolution est rapide !

Read more