Attendre, toujours et encore…

5 forages d’investigation ont été effectués en juillet-août.

Une analyse précise de l’eau prélevée permettra de déterminer si celle-ci est d’origine profonde ou superficielle.

Le niveau d’eau dans les puits de forage sera mesuré en continu au cours des travaux de colmatage pour prévenir toute remontée d’eau.

Les carottes de terre extraites de notre sous-sol sont actuellement en cours d’analyse au laboratoire de mécanique des roches de Nancy. Ces analyses consistent à :

– Identifier les éléments chimiques de notre sous-sol (et notamment la quantité d’anhydrite et sous quelle forme elle est présente).

– Mettre en situation de gonflement les éléments obtenus. Les phénomènes de gonflement sont lents et les résultats seront obtenus dans plusieurs mois.

Les relevés effectués par le géomètre se poursuivent. Le dernier en date a eu lieu le 29 septembre. Si les relevés effectués dans un rayon d’environ 100m autour de l’épicentre révèlent des mouvements significatifs, nous n’avons toujours pas obtenu d’informations précises concernant l’extension réelle du phénomène. Ce point nous semble pourtant essentiel.

Art2_1        Art2_2

Le début des travaux de colmatage est annoncé pour le 26 octobre. Il semble que le forage dévie notablement à partir de -50m. Pour cette raison, une foreuse d’une gamme supérieure à celle envisagée dans un premier temps devrait être utilisée.

Le FGAO (Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires) a diligenté des mesures régulières de la gîte des maisons les plus proches de l’épicentre.

Prochains rendez-vous (sous réserve de modifications de dernières minutes) :

– le 14 octobre 2015 à 17h30 : réunion à la sous préfecture

– le 04 novembre 2015 à 18h30 : réunion publique à Lochwiller

Comments are closed.