Une belle unité – BRAVO Lochwiller !

Par les DNA du 21 janvier nous apprenons que les arrêtés du préfet étaient encore contestés, cette fois devant le tribunal administratif. Ceux ci ont été pris sur la base du code minier où ne figurait pas à
l’époque la géothermie (celle-ci n’apparaît que dans le nouveau texte de juillet 2015). Une des conséquences directes est que les travaux en cours auraient pu être arrêtés.

Alors que nous préparions la riposte, la municipalité a proposé une grande manifestation à Saverne la veille du délibéré. Une réunion conjointe a permis d’ajuster les dernières modalités de sécurité.

Le jour de la manifestation, de nombreux élus municipaux et départementaux des villages alentours étaient présents avec leur écharpe tricolore, pour nous soutenir. Toutes les classes d’âge du village étaient représentées, de 2 à 80 ans ! On comptait environ 200 personnes, ce qui, pour un village de moins de 500 habitants est une belle preuve de mobilisation. BRAVO à tous et merci à tous les participants !!

Manif

Il semble que nos slogans (même ceux en alsacien) aient été entendus. Les travaux pouvaient se poursuivre. Une étape était franchie, il nous faudra en affronter d’autres.

5 février 2016, réunion de crise en sous-préfecture, nouvelle douche froide :

Les travaux actuels ont été stoppés. Les foreurs ne parviennent pas à suivre le forage initial à partir de 15m environ.

L’équipe Vauthrin-Forages va donc replier bagages la semaine prochaine après avoir comblé le puits.

Le Sous-Préfet a néanmoins confirmé que : le rebouchage du forage sera mené à terme.

En plus des campagnes de mesures réalisées dans le village, une mesure de l’évolution de la faille sera mise en place. A ce sujet, vous pouvez visionner la vidéo aérienne effectuée par un sympathisant, Christian MULLER. Cliquez : https://www.youtube.com/watch?v=2HAiXmJyORU

Nous restons force de propositions avec nos humbles moyens !

Nous avons tenté d’apporter notre soutien aux scientifiques en charge d’étudier la colline. Nous avons fait appel aux compétences locales de Quentin Dubus, enfant de Lochwiller et sourcier. Il a pu détecter avec ses baguettes une source descendant de la colline, d’un débit de 16 m3/h et à une profondeur de 17,6 m et passant à l’endroit même du forage où elle se sépare en deux bras pour se reformer ensuite. Nous avons transmis un schéma annoté des observations au BRGM et à Géodéris qui en ont pris bonne note et en ont tenu compte pour les travaux.

Quoi de neuf du côté des réseaux ?

En parallèle et à l’initiative de la commune, une caméra a été passée dans les réseaux d’eau de l’impasse du Koellberg. Une conduite d’eau usées est déboîtée à l’endroit même où le gonflement est à son maximum (ce qui représente en comptant 120L/habitant/jour, près de 1.7m3 d’eau injecté dans le sol par jour), ce qui ne fait qu’accentuer le phénomène. Le SDEA refuse d’intervenir, le tronçon étant propriété de la commune. Un appel d’offre a été lancé pour tenter de trouver une maîtrise d’œuvre pour la méthode de réparation, et une entreprise pour faire les travaux. A suivre …

Comments are closed.